Grossesse

{Petit flocon} Le premier trimestre

IMG_2040.JPG

Je vous l’ai dit dans l’article précédent : fin janvier 2018, nous serons 5 ! Je suis actuellement enceinte de 15 sa. J’ai eu beaucoup de mal à rédiger cet article. Le début de cette troisième grossesse a été assez compliqué. Néanmoins, je voulais revenir sur ce premier trimestre en demi-teinte.

Selon des calculs savants (je suis très mauvaise en maths et tête en l’air, merci les applications qui comptent les cycles à ma place), je serais tombée enceinte le jour où une amie très proche m’annonçait sa grossesse ! Nous voulions toutes les deux agrandir nos familles et l’idée de vivre cette aventure ensemble nous plaisait bien ! Malheureusement, elle a fait une fausse-couche quelques jours avant mon test positif. Pour mes 2 premières grossesses, j’avais été très enthousiaste et nous avions annoncé très rapidement l’arrivée de ces bébés. Cette fois-ci, j’ai préféré attendre. Attendre la première échographie pour être certaine qu’il y avait bien « quelque chose ». Attendre la deuxième pour être sûre que le coeur battait toujours … Nous avons finalement dévoilé notre secret à la famille très proche à 10 sa.

Le premier à qui nous l’avons dit a été Little P.. Depuis quelques semaines, il me demandait pourquoi j’avais un gros ventre (parce que j’ai trop mangé, voyons !). J’avoue que j’appréhendais un peu sa réaction mais il a été ravi (et l’est toujours !). Quand il m’embrasse, il fait toujours un bisous au bébé, il lui parle de temps en temps. Cette fois-ci, il est vraiment impliqué dans ma grossesse et je trouve cela adorable. Mini M., lui, est totalement indifférent comme l’était Little P. au même âge. A bientôt 2 ans, le concept du bébé dans le ventre de maman est complètement irréel !

Côté symptômes, les 2 premières semaines, je ne me sentais absolument pas enceinte. J’étais en pleine forme et je ne réalisais pas vraiment qu’un petit être grandissait en moi ! Et puis les maux de grossesse m’ont rattrapée : nausées H24, maux de tête, immense fatigue. Je devais faire la sieste avant mes cours pour assurer devant les étudiants … Je m’endormais systématiquement devant la télé le soir … Pour me réveiller avec une nausée qui m’empêchait de dormir la nuit. Le bonheur ! lol Mais lors des échographies, ma gynéco me montrait un bébé qui se développait parfaitement et c’était bien là l’essentiel !

Puis à 10 sa + 5, j’ai été prise de violentes douleurs dans le ventre. J’ai essayé de me rassurer en me répétant que c’était les « ligaments qui tiraient » … Mais j’étais incapable de marcher. Ce soir-là, Mini M. ne voulait pas dormir et j’ai dû m’allonger avec lui dans notre lit pour qu’il trouve le sommeil. Nous nous sommes endormis tous les 2 et puis vers 23h, je l’ai mis dans son lit. Les douleurs étaient toujours intenses et en allant aux toilettes, j’ai vu que je perdais du sang. J’étais totalement paniquée. Mon mari m’a emmenée à la maternité et là, un médecin particulièrement désagréable (je reviendrai là-dessus dans un autre article) m’a examinée. Le bébé était toujours en vie mais, selon ses mots, je pouvais très bien le perdre et qu’à ce terme-là, on ne pouvait rien faire : « rentrez chez vous ! ».

Le lendemain, j’allais en urgence chez ma gynéco convaincue que ce n’était pas « normale ». A peine avait-elle commencé l’échographie qu’elle grimaçait. Dans ma tête résonnait le mot « fausse-couche ». Finalement, le coeur battait encore mais mon utérus était « plein de sang ». Diagnostic : un énorme hématome. Une demi-heure plus tard, j’étais à l’hôpital. J’y suis restée 1 semaine. Ce fut long : 1 semaine alitée (je pouvais me lever pour aller aux toilettes et prendre une douce tous les 2 jours … ), 1 semaine à attendre, à craindre le pire. Je sais qu’une semaine ce n’est rien (j’ai été hospitalisée plus longtemps pour bb2) mais j’ai eu l’impression de passer mon temps à attendre une fausse-couche. Heureusement, ce petit bébé nous a montré qu’il voulait s’accrocher et même si l’hématome était toujours là, j’ai été autorisée à rentrer chez moi. Depuis, mon traitement reste le même : alitement, progestérone et magnésium.

Aujourd’hui, je suis enceinte de 15 sa et quelques jours (et alitée depuis 5 semaines). Je panique dès que je ressens une petite douleur (et bizarrement, pour cette grossesse, je n’ai jamais eu de tiraillements désagréables qui sont normalement typiques). Puis, j’essaie de me convaincre que tout ira bien, je repère les choses dont nous aurons besoin (j’ai vendu une bonne partie des vêtements et du matériel de puériculture), je me penche sur notre future organisation. Ce premier trimestre a été éprouvant, le deuxième apporte également son lot de complications. Néanmoins, je reste pleine d’espoir pour la suite ! Croisez les doigts pour nous !

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de “{Petit flocon} Le premier trimestre”

  1. Ça fait vraiment plaisir de te lire à nouveau ! J’espère que tu vas persévérer 🙂 . Et je suis désolée d’apprendre que ces débuts ont encore été si compliqués… du coup tu es alitée ? Comment tu fais avec tes deux grands ?

    J'aime

    1. Je vais vraiment essayer de m’y tenir cette fois ! Je suis alitée mais pas à 100% (je peux me doucher par exemple !). Mon mari s’occupe des petits, mes parents sont venus 10 jours, ma belle-famille est là aussi … Bref, on se débrouille … J’essaie de jouer avec eux depuis mon canapé….

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s