Non classé

Mini M. a 2 ans – Sa naissance

Aujourd’hui, je vous propose un petit retour en arrière de deux ans : la naissance de Mini M. 

Le mois de septembre 2015 vient de commencer et j’ai atteint le terme de ma grossesse. 40sa, le jour J et bébé n’est toujours pas là ! Je me souviens encore de ma prise de rendez-vous pour le suivi. La secrétaire m’avait donné un rdv le jour de ma DPA et m’avait précisé que mon mari devait la prévenir si j’avais déjà accouché … J’avais rigolé, je ne me voyais pas tenir aussi longtemps !

Je me rends donc chez ma gynéco. Je commence avec un monito : le rythme cardiaque est parfait mais je n’ai aucune contraction … malgré les 3 étages que je viens de monter à pied ! Puis suit l’entretien avec la sage-femme. Elle comprend mon impatience mais j’ai déjà fait toutes mes séances d’acuponcture. Elle me conseille de continuer la tisane de feuilles de framboisier (beurk !) et me souhait bonne chance. Enfin, je vois ma gynéco qui lors de l’échographie me confirme que c’est toujours un garçon (ouf !) et toujours un petit bébé (on me l’a répété environ 1 million de fois ces dernières semaines mais j’étais moi-même un petit bébé – 45 cm – et je suis plutôt petite donc bon …). Elle m’annonce également que rien ne semble annoncer une naissance imminente : mon col est légèrement court et mou mais toujours fermé à double tour. Elle me propose donc un nouvel examen tous les 2 jours. Le 1er aura lieu à la maternité car le cabinet sera fermé pour le weekend.

Rentrée chez moi, je prends un rdv pour le vendredi à 9h. Dans l’après-midi, une très bonne amie passe me voir et on plaisante sur le fait qu’il y a deux ans elle était également venue et peu de temps après, je perdais les eaux. La journée passe, rien à signaler. Le lendemain, vers midi, je ressens pour la 1ère fois de vraies contractions douloureuses et je perds le bouchon muqueux. Je préviens mon mari mais je lui dit aussi qu’il ne doit pas stresser : je ne vais pas forcément accoucher tout de suite. En effet, les heures passent et c’est le calme plat. Dans la soirée, il prend mon ventre en photo et puis, nous allons nous coucher. A ce moment-là, les contractions reprennent tout doucement et irrégulièrement. Je somnole entre deux contractions mais mon mari est sur le qui-vive. Vers 2h du matin, je dois vraiment me concentrer sur ma respiration et je propose qu’on appelle mes beaux-parents pour qu’ils viennent garder Little P. Je ne pense pas que le travail a réellement débuté mais c’est le moment idéal pour partir à la maternité : Little P. dort et ne me verra pas souffrir. Les grands-parents arrivent, je donne les informations nécessaires à ma belle-mère. Pendant ce temps-là, je n’ai plus aucune contraction … Heureusement, elles reprennent lorsque nous quittons la maison. Sur le route, nous croisons un faon puis nous devons suivre une longue déviation. Je maudis chaque petit trou 🙂

Il est 3h du matin, nous arrivons à la maternité. La sage-femme qui nous accueille me reconnait (suite à mon séjour de 2 semaines quelques mois plus tôt) et nous emmène en salle de naissance. Elle me pose un monito et pendant une bonne demi-heure, nous écoutons le rythme cardiaque de bébé. Les contractions sont irrégulières et moyennement douloureuses. La sage-femme revient et demande si j’ai vraiment mal … Mais surprise, mon col est ouvert à 4,5 cm ! Je suis donc bel et bien en train d’accoucher, youpi ! Elle propose de me préparer un bain pendant que nous allons chercher ma valise laissée dans la voiture (je pensais pas rester alors on avait tout laissé dans le coffre !). Nous revenons, j’ai eu quelques contractions douloureuses, je suis contente ! Je rentre dans la baignoire et j’y reste pendant 2 heures. Dans l’eau chaude, la situation est tout à fait supportable. On en profite pour reparler des prénoms. Depuis 37sa, nous avions choisi un prénom et finalement, mon mari accepte mon coup de coeur ! Il lui paraissait un peu exotique mais maintenant, il l’aime aussi.

Vers 6h, je ne me sens pas très bien. Je commence à avoir plus de mal à gérer les contractions, j’ai la tête qui tourne et j’ai froid. C’est le moment du changement de garde et je retrouve la même sage-femme que pour Little P.. On décide de retourner en salle de naissance. Je veux continuer sans la péridurale et être mobile afin de faire progresser le choses. Je m’installe donc sur le ballon avec le monito. Mais soudainement, il n’y a plus de rythme cardiaque. La sage-femme me « jette » alors sur le lit, appelle la gynécologue et prépare des seringues. Heureusement, rapidement, tout redevient normal. La gynéco procède à une échographie mais ne s’inquiète pas, tout va bien. A partir de ce moment, je reste sur le lit. Comme les contractions ne sont pas très efficace, la sage-femme me demande de me coucher sur le côté et effectivement, ça devient plus violent et j’aimerais avoir la péridurale. Mais la sage-femme me la refuse avec un grand sourire, il est trop tard. Sur le coup, je ne suis vraiment pas contente. Surtout quand elle me propose du thé à la place ! A ce moment, j’ai perdu la notion du temps. Je me concentre exclusivement sur ma respiration. Puis, je sens comme une énorme vague dans mon ventre, je perds les eaux. Ma sage-femme est ravie. A l’examen précédent, elle avait été tentée de percer la poche des eaux et puis c’était ravisée. Les contractions sont maintenant extrêmement puissantes. Mon col est dilaté à 9,5 cm et je lui demande combien de temps cela va encore durer. Elle m’annonce 1 heure, 1 heure et demi. J’ai envie de râler mais d’un coup,  je ressens une énorme douleur et pression. Je hurle (vraiment !!!). La sage-femme saute sur le téléphone et réclame un gynéco immédiatement. Puis, elle m’examine, la tête est déjà là. Elle me demande si je veux rester sur le côté ou m’allonger sur le dos. Je suis incapable de réfléchir et je lui crie « je ne sais pas !!!! ». Je reste donc sur le côté, elle soutient ma jambe et je commence à pousser. La tête sort, le médecin arrive et se présente (lol). Quelques poussées plus tard, bébé est là entre mes jambes. Elle me propose de le prendre moi-même : je l’attrape et le pose sur ma poitrine. C’est une sensation inoubliable de saisir ce petit corps. Mini M. est né à 9h07.

IMG_1215

Je vous épargne la suite et les détails « placenta/couture » 🙂 Bébé passe son premier examen médical avec succès et commence à téter immédiatement. Deux heures après sa naissance, je peux me lever et marcher quelques mètres. Je suis finalement ravie de ne pas avoir eu de péridurale. Je me sens en pleine forme et malgré la douleur, la naissance a été beaucoup plus facile et rapide que pour Little P.

Joyeux 2 ans mon bébé !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s